Votre question

Si vous avez une question technique sur le maïs, si vous voulez comprendre, expliquer, corriger dans l’immédiat ou pour l’avenir un trouble en culture, n’hésitez pas, mais:

- Mettez des photos, ne soyez pas avares, de loin, puis de près, l’objectif à hauteur de la plante, avec les détails aidant l’expert (feuille, cornet, racines, grains, …etc…)

- Signez la question : Prénom et nom complet, ou pseudo ou Prénom ou Prénom suivi par l’initiale du nom (au choix), avec mention du département obligatoire!

- Pas d’agressivité, d’injures, ou diffamation,de propos déplacés, de jugement vexant; Les messages seront « modérés » préalablement à leur publication et questions et réponses n’apparaitront sur le site qu’après ce contrôle.

 

Historique des questions

QUESTION 15

Rui Pedro A. (Portugal)

 

Hola Albert,

Siento ser una molestia, pero después de la disponibilidad que has mostrado en la conferencia de ANPROMIS en Beja, me atreví a enviar algunas fotos de un campo de maíz lleno de problemas que no puedo identificar.

 

Es un campo con la cinta de riego como herbicida fue usado Adengo (Bayer CropScience: Suspension concentrada (SC) con 150 g/l de ciprosulfamida y 225 g/l de isoxaflutole y 90 g/l tiencarbazona-metilo)

 

¿Usted puede ayudarme a encontrar una solución?

 

Muchas gracias,

 

 

 

 

 

 

REPONSE 15

L'expert Maïs

 

Sin ningun duda es una fitotoxicidad de Adengo; plantas con decoloraciones, o mas cortas,o con deformaciones de hojas o un poco de todo

Cordial saludo

Buenos dias,

REPONSE 14

L‘Expert Maïs 

 

Bonsoir,

Un seul type de produit a pu, par le passé apporter un + dans le domaine de la vigueur au départ.

Il s'agissait d'un enrobage Zinc (+ manganèse pour les semences vendues par PAU et par LIMAGRAIN ) dont le nom m'échappe ( F 3090 dans les essais)   proposé par la société PHOSYN rachetée depuis 2006 par YARA .

Dans les essais starter, en 1999 et plus tard cet enrobage (sur LG 2447, je m'en souviens!) dans un essai en haute Garonne à BOULLIAC fait par ARVALIS (Jean Pierre L.) était presque à la hauteur d'un engrais starter…à tel point que (Josiane L. )avait demandé que les variétés des séries B ne soient pas traitées avec cette sorte de produit  

Il y avait aussi l'écophos de phosyn avec aussi un certain intérêt 

Si tu veux plus d'infos, appelle moi 

Cordialement 

Albert

QUESTION 14

Frédéric M. (12)

 

Albert

Dans ton expérience connais tu un vrai stimulant , de départ : germination + développement racinaire  applicable sur la semence ?

QUESTION 13

Luc H  . (81)

 

J’ai des maïs à 5 à 7 feuilles qui présentent des feuilles parmi les plus larges plus foncées et qui se dessèchent surtout au milieu

Je suis certain que ce n’est pas un produit (rien n’est appliqué en post) et je ne vois pas ce que cela peut être. 

QUESTION 12

REPONSE 13

L‘Expert Maïs » (Certain à 50%)

 

Plusieurs questions pour plusieurs hypothèses :

Est-ce que c’est plutôt le même étage foliaire qui est atteint et qui se dessèche

Quelles ont été les conditions climatiques ces 15 derniers jours (choisis entre Normal C

chaud ou très chaud, froid ou très froid

Es-ce que le rythme de croissance du maïs était OK , très bien ou mal

Est- ce que tu as épandu de l’ammonitrate ou une urée poussiéreuse à la volée

 

Réponse de Luc :

 

Ce maïs a toujours très bien poussé ; c’est effectivement plutôt le même étage racinaire qui est atteint, et certaines des feuilles atteintes se dessèchent aussi par l’extrémité.

Le temps était normal depuis le départ, à part de fortes chaleurs il y a 8-10 jours et je n’ai rien épandu

 

Réponse et question de « l ‘Expert Maïs » (Certain à 90%)

Pas de produit, pas d’engrais,

Est-ce que il y avait de la rosée le matin des jours de grande chaleur et 2-3 jours avant

…et que tu as vu ces jours là que le maïs poussait très bien et plutôt vite ?  

…et est ce que la partie plate (la plus large des feuilles atteintes) te semble non pas plus verte mais presque bleutée sur la partie saine en bordure de la lésion qui se dessèche ?

….et estce que les autres feuilles, en dessous des feuilles atteintes et en allant vers les plus jeunes ( le cornet) n’ont rien ?

…et est ce que la partie verte la plus intense (bleutée) et la partie desséchées sempblemt avoir été plus marquées vers l’ouest (ou le SW ?)

 

Réponse de Luc :

C’est oui à toutes les questions

 

Réponse  de l ‘Expert Maïs (Certain à 100%)

C’est un coup de soleil ; plus précisément des brlures dues au soleil qui intensifient le vert des feuilles (…à en devenir bleu !)

cela s ‘est passé un jour de grande chaleur, entre le Zénith  (midi au soleil et 6 à 7 heures de l’après midi, avec une très forte intensité de soleil et des feuilles très turgescentes, riches en eau, au tissus foliaire fragile, jeune exposant leur partie la plus plate aux ardeurs de l’astre (..je plonge dans la poésie !)

 

Puis, cette partie se dessèche, l’alimentation de l’extrémité de la feuille se dessèche par manque d’alimentation en eau.

 

Sans incidence sur le rendement, avec parfois une sensibilité de stade et état de feuille (plus riche en eau, fragile, vert tendre, jeune, …) que tu vas qualifier par erreur de sensibilité variétale parce que un hybride peut être marqué et son voisin pas du tout. … et c’est souvent (…comme par hasard !) l’hybride qui a le plus mis à profit la période climatique de croissance favorable (Donc le plus intéressant parce qu’il réagit bien !)qui sera le plus atteint alors que l’hybride « fainéant » va moins vite et est moins turgescent et moins vert quand le coup de chaleur soleil arrive.

 

Pour ceux qui ont épandu de l’engrais à la volée et traité avec un produit de post, n’accusez pas injustement le soleil !!!  

 

REPONSE 12

Bruno D  . (40)

 

Bonjour Albert,

J’ai un petit souci et j’ai besoin de ton expérience et de ton savoir

Je te joints plusieurs photos d’un maïs (SY SAVIO) semé à 78000  à une profondeur de 6 cm et désherbé avec un Adengo à 2 l en post semi pré-levée

15000 pieds sont manquants.

Moi je pense à une phyto herbicides et non à un problème de qualité de semences mais j’en suis pas sur

Merci d’éclairer ma lanterne

Amitiés

 

QUESTION 11

Pierre C  . (82)

 

Bonjour,

Un ami m’a envoyé ces photos

Cela fait 2 ans qu’il voit les mêmes symptômes sur cette parcelle et une variété paraît plus affectée que une autre

C’est d’autant plus étrange qu’il m’assure qu’il n’y a aucun désherbant appliqué sur ce maïs

Viens à mon secours 

QUESTION 10

Francisco P  . (ESPAGNE)

 

 Bonjour Albert,

Nous avons utilisé cette année pour la première fois du Monsoon Active et nous rencontrons ce problème sur quelques parcelles

Le maïs reste bien vert mais il nous semble que ses feuilles sont très larges, qu’elles naissent toutes au même niveau  et que la plante est plus courte, plus tassée que les autres ;

Merci pour ta réponse 

L‘Expert Maïs » (Certain à 100%)

 

Il n'y a aucun doute sur une phyto

Ces enroulements de feuilles et de coléoptiles et ces manques à la levée en sont caractéristiques 

Cordialement 

REPONSE 11

L ‘Expert Maïs » (Avec ces photos et infos, certain à 70%)

...a l’impossible nul n’est tenu

Cependant, plusieurs éléments peuvent être à l’origine de cet accident

...et j’élimine d’entrée tous ceux qui sont liés au sol car il me parait souple (empreinte de chaussure sur la dernière photo, présence de mottes sur la 2èmephoto ; absence de  croute de battance sur la première où tu as dégagé la plantule car on y voit le sol humide fraichement remué

Les symptômes ont tout de symptômes de phytotoxicité d’herbicide de la famille des amides ou utilisés sur la culture précédente (j’ai vu ça dans la région de COIMBRA sur maïs venant derrière tomate désherbée avec une sulfo )

Problème de qualité de semences : c’est possible si l’énergie germinative de la semence est faible et la première photo peut être ça ; par ailleurs, les manques peuvent aussi rejoindre et confirmer ce point de vue ; cependant, sur la 2ème, des feuilles rattachées entre elles au stade 4 feuilles m’éloignent de ce diagnostic ; par ailleurs, que 2 ans de suite, sur la même parcelle, l’accident arrive – et avec un hybride à faible énergie !!!- tiendrait d’un tel hasard

que je serais sincèrement tenté de me rapprocher du premier jugement

 

Dans tous tes cas, je ne connais ni insecte ni carence qui puisse te permettre de faire ces photos

Donc : pas sol, pas insecte, pas carence, pas semence : seule solution : soumettre l’agriculteur à la torture pour lui faire avouer qu’il a utilisé une amide pour désherber ses maïs ou qu’il a resemé des restes de semences de l’année antérieure (avec une énergie germinative hyper faiblarde) se retourner vers l’historique de la parcelle ou en conclure que l’ « expert maïs » ne sait rien

Cordialement,   

RÉPONSE 10

L‘Expert Maïs (Certain à 100%)

 

 Cher Francisco,

Aucun produit de post n’est inoffensif pour le maïs et, si tu surdoses, si des conditions climatiques difficiles (froid, chaleur, amplitude thermique journalière supérieure à 20 °..) suit le traitement ou si le maïs végète, il supportera mal le désherbant, n’arrivera pas à le détoxifier correctement et tu verras des phytotoxicités plus ou moins importantes

Nous sommes ici dans le cas d’une phyto de sulfonylurée ; cette plante (pas forcément la culture entière !...encore que...) n’exprimera pas le meilleur de son potentiel ;

....et plus nous pratiquerons du désherbage en post et plus nous «bloquerons  » des quintaux pour avoir trop fait confiance aveuglément à tous ces produits ;

...mais je répète et m’arque boute sur ce point : Aucun produit de post n’est inoffensif pour le maïs. ...et son succès est lié :

  • aux doses d’utilisation

  • à la santé du maïs (homogénéité de développement, absence de carences,...) au moment du traitement,

  • aux associations avec d’autres produits,

  • aux conditions climatiques après le traitement

  • au rythme de croissance du maïs dans les jours qui suivent le traitement

  • à l’adjonction ...ou plutôt la  non adjonction d ‘engrais liquide, d’insecticide d’activateur de croissance au traitement herbicide,

  • au stade du maïs

  • à la qualité du réglage du pulvé et à la technicité de l’application surtout si l’on veut mettre moins de 150 à 180 l ha de bouillie

  • à la chance !!!

....et force est de constater que les produits de pré (efficaces et économiques) sont de moins en moins nombreux 

QUESTION 9

Gonzalo G. (ESPAGNE)

 

Hola Albert.

 

J’étais ce matin chez un client et la plus grande partie de ses maïs présentent des « fils » - talles- Je pense que c’est dû à la variété parce que je ne le vois pas chez les autres. La plante paraît saine et il n’y a aucune blessure sur la tige ; je te joins quelques photos, et quand tu auras le temps, jette un coup d’œil ; l’agriculteur a semé du Dekalb 4414, 4417 et Lg.32.369 (...si j’ai bien compris !). On voit des « fils » dans le  4414 y el 32.369. Les parcelles sont normales, fertilisées avec 40000 litres de lisier et 400 Kg de 25-15-0 et 20-17-0 ; Le maïs des photos est semé le 25 mai

 

Saludos 

QUESTION 8

Juan T. (ESPAGNE)

 

Bonjour Albert,

J’ai vu ces décolorations et je pense qu’il s’agit d’une phyto de sulfonylurée

 

Ton avis ?

 

QUESTION 7

Gilbert L. (47)

 

Bonjour,

J’étais hier dans un champ, et j’ai vu apparaître ces symptômes ces décolorations n’apparaissent que sur les feuilles 3 et 4

A ton avis, qu’est ce que c’est ?

RÉPONSE 9

L ‘Expert Maïs    

 Holà Gonzago, (Certain à 100%)

Les « fils » ou talles, comme tu le dis, sont d’abord une caractéristique génétique et c’est pour cela que tu en trouves plus sur certains hybrides que d’autres.  Mais ces talles s’expriment seulement dans les meilleures parcelles, où il y a une forte disponibilité en azote nitrique à 6 à 10 feuilles du maïs. A ce moment là, les bourgeons de la base de la plante sont exacerbés dans leur croissance et s’expriment sous forme de talles

Une humidité du sol bien entretenue et un sol riche en matière organique aident à leur développement.

Cependant, tant qu’il y a de l’eau disponible, aucun problème ( ...mais les épis hermaphrodites au bout des talles ne rajoutent pas pour autant du rendement );

Des talles de ce type sont un signe de bonne santé qui deviendra un peu handicap en cas de manque d’eau (ils deviennent concurrents de l’épi de la plante principale) mais sans trop gêner l’expression du rendement

Des talles peuvent aussi apparaître suit à des blessures de la tige principale par des insectes ; à ce moment là les talles ne compensent jamais la perte de l’épi et ces talles ont pour conséquence  une diminution de rendement pour protection insecticide insuffisante

Dans les photos que je joins, tu verras des talles « de bonne santé » , des talles dus à des piqures de taupin et une photo avec les 2 types de talles cote à cote

RÉPONSE 8

L ‘Expert Maïs » (Certain à 100%)

 

Les sulfo peuvent être à l’origine de cela mais leurs vrais symptômes graves sont des tassements de plantes et déformations

Dans ce cas, je pense en bout de parcelle qu’il y a aussi et surtout un « marquage » de sulcotrione ou mésotrione

RÉPONSE 7

L‘Expert Maïs » (Certain à 99%)  

 

Bonjour,

Cela pourrait être une carence en zinc ; dans ce cas, elle serait apparue suite à des à coups climatiques (amplitude thermique  jour nuit importante de plus de 18 à 20 °, temps froid passager)... et c’est à surveiller l’année prochaine pour anticiper une carence vraie

Or tu as bien remarqué que seule sont atteintes les feuilles 3 et 4 ; aussi, vois avec l’agriculteur s’il n’aurait pas desherbé en post et aurait fabriqué avec un mélange nicosulfuron, sulcotrione ou mésotrione appliqué par forte chaleur ou un peu surdosé ; les adventices en haut à droite de la dernière photo me font pencher facilement pour cette hypothèse

Cordialement,

 

QUESTION 6

Tiago S. (PORTUGAL)

 

Bonjour Monsieur,

 

Comment allez-vous?

 

En ce qui concerne ces photos, savez qu´est ce que c´est ces taches sur les tiges de maïs?

Merci bien

RÉPONSE 6

L ‘Expert Maïs » (Certain à 95%)

 

Bonjour Tiago, 

Un "gros plan "photographique m'aiderait.

Si les tâches sur les gaines des feuilles basses ne "marquent" pas la tige proprement dite (et je suis à peu près certain que l'on ne voit rien sur les tiges !) ce n'est pas graves; dans ce cas, ce sont des picnidies de la fusariose.

Cela signifie malgré tout que le champignon est là et qu'à la moindre faiblesse (alimentaire ou eau) de la plante, la fusariose peut provoquer de la verse 

Rien à faire donc sinon surveiller l'évolution et penser à récolter tôt dés que la tige sera bien atteinte; à ce moment, vous verrez dans un premier temps les mêmes taches sur la tige (le danger n'est pas encore là!); si, par contre, en écrasant entre pouce et index le 2ème entrenoeud, vous sentez que la tige s'écrase un peu,  cela signifiera que le risque de verse au coup de vent est imminent 

Bien cordialement 

RÉPONSE 5

QUESTION 5

Jean Alain M. (44)

 

Pouvez-vous me donner votre avis sur les photos en pièces jointes.

 

Symptômes :

Verse.

Racines principales nécrosées voire disparues.

Sol caillouteux

Département 44

Pas de carences.

A priori pas de ravageurs trouvés.

 

Rhizoctone ?

 

Merci pour votre réponse

L‘Expert Maïs » (certain à 100%)  

 

Bravo Jean Alain, 

Les premières nécroses marron, sur les radicelles sont causées par Pythium arrhenomanes, mais sont peu visibles (tout au moins on les diagnostique rarement à ce stade ….parce que on ne les cherche pas!)!) ; jeune, la jeune plante ne verse pas forcément et donc c'est le hasard si l'on trouve du Pythium seul 

Les dégâts suivants, appelés aussi "brulures de cigarettes"…va savoir pourquoi ??? Mais cela ressemble en effet à des brûlures …un peu comme si la plante "cramait" le bout de ses racines d'ancrage au contact de la surface du sol sont dus à Rhyzoctonia solani 

Dans ce cas, la plante ne s'enracine pas et la verse spectaculaire fait que l'on se penche sur le problème 

C'est la combinaison des symptômes des 2 champignons que l'on qualifie de "nécroses racinaires" 

Que peut-on faire?

L'année en cours, pas grand chose sinon butter le maïs car à l'obscurité le Rhyzoctonia se développe plus lentement car il bénéficie moins de l'eau libre utile à sa croissance et donc la croissance racinaire, ralentie certes en se traduit pas par des dégâts de verse.

L'année suivante surveiller de près la culture dans les zones les plus touchées en N-1 et butter le plus tôt possible dés les premiers symptômes;

Il n'y a pas de variété plus sensible ou résistante qu'une autre (tout au moins dans l'état actuel des connaissances). S'il y a écart variétal, c'est que telle ou telle variété a démarré sa croissance racinaire à un stade où le champignon était plus actif. 

Cependant, des hybrides affectés par des pythiums (je viens de le dire!) ou des fontes de semis, sont plus exposés.

Je te joins les photos prises cette année des mêmes accidents 

Cordialement  

QUESTION 4

RÉPONSE 4

Damien D. (16)

 

Q  Existe-t-il des plantes qui conduisent à des  phénomènes d’allélopathie qui peuvent provoquer des troubles sur le maïs

L ‘Expert Maïs »(Certain à 95%)  

 

R L’allélopathie est l'ensemble des interactions biochimiques directes ou indirectes, positives ou négatives d'un organisme sur un autre.

Sur maïs, nous pouvons dire qu’il y a allélopathie quand l’on constate un effet direct ou indirect, positif ou négatif d'une plante.

Ainsi, colza, chou fourrager, navette, moutarde, ont un effet direct négatif, trèfle incarnat, luzerne ont un effet direct et indirect positif….c’est ce que j’ai vu mais il y a sans doute d’autres qui provoquent des troubles sur maïs  par la libération de composés chimiques au niveau du bol racinaire du maïs

 Pour montrer qu'une plante exerce une action allélopathique phytotoxique envers un autre, plusieurs conditions de concentration d’exsudats racinaires et/ou de proximité de résidus végétaux doivent être réunies.

Ceci signifie que l’on rencontre ces problèmes quand, par exemple :

  • un semis de maïs  dans des conditions de démarrage très rapide  est ensuite très ralenti par des conditions froides ou d’excès d’eau (beaucoup d’absorption d’exsudats pendant un temps court, puis difficulté de « digestion » de ces exsudats)

  • une culture « patine » : semis trop précoce ou en conditions difficiles  avec  absorption d’exsudats en faible quantité mais pendant longtemps.

Quand le risque existe (exemple maïs derrière chou), le labour est la meilleure solution pour diluer dans un volume de sol important exsudats et reliquats de récolte) puis l’engrais starter appliqué en localisé au semis (qui accélèrera le développement racinaire des plantules et par ce fait diminue les effets de la concentration de composés chimiques nocifs par unité de longueur de racine)……. sont les conditions favorables à l’expression de phénomènes d’allélopathie directe et négative

 … Et comment cela se traduit sur mais ?

La végétation stoppe ou est très ralentie sur toutes les plantes …ou certaines seulement qui peuvent avoir surmonté ce trouble parce que leurs racines ont rencontré un milieu plus équilibré, plus en adéquation avec les exigences de la plantule.

 Il y a toujours une fréquence plus élevée de dégâts visibles plus dans les zones ou les volumes racinaires sont plus faibles, et retard et/ou dans les fonds humides (variable selon les types de sol et les volumes de reliquats du précédent).

Les feuilles sont plus fines, + ou – marquées d’anthocyane selon la génétique,

Que faire ?

Binage (selon les sols), apporter de l’azote nitrique ou des composés type ZINPHOS (azote et phosphore) , prier pour que les conditions de redémarrage de la culture soient rapidement favorables au maïs … et pour l’avenir, penser à diluer c’est pour cela que le labour existe ! 

QUESTION 3

Cristina X (Portugal)​

 

Bonjour,

Pourrais-tu me dire s’il s’agit de Puccinia Polysora  ?

Merci pour ta réponse

RÉPONSE 3

L'expert Maïs (certain à 100%)

 

Bravo

Exactement

Salutations 

QUESTION 2

Marco M. (Portugal)

 

Bonjour Albert,

Qu'est-ce que tu penses du maïs de la photo?

QUESTION 1

Stéphane T (69)​

 

Je vous contacte pour avoir votre avis concernant de symptômes que j’ai observé sur une culture de maïs (stade 10-12 feuilles).

 

Comme vous le voyez ci-joint sur les clichés, certains pieds du bout de la parcelle semblent présenter des retards de développement :

-          Plantes plus petites que les autres (environ 30 à 50 cm de moins)

-          Pieds courbés à la base

-          Feuilles froissées

-          Entre-nœuds des maïs anormaux plus courts que les pieds normaux mais possédant toutefois le même nombre de feuilles.

 

Ces symptômes sont localisés dans les 10 premiers mètres de la parcelle qui jouxte une culture de blé. L’anomalie touche de manière importante la première rangée puis de manière plus aléatoire un pied de temps à autre dans les 10 m premiers mètres au sein de la parcelle.

 

Le fait que la parcelle soit proche d’une culture de blé fait penser à l’influence d’un traitement qui a eu lieu sur cette culture (selon le technico, traitement type hormones). Je ne connais pas pour l’instant la nature des traitements ayant été réalisés sur cette culture.

Toutefois, au niveau de la période, ce diagnostic semble cohérent puisque l’agriculteur me dit avoir déjà observé ces symptômes au stade 8 feuilles soit à une période où des traitements sont encore réalisés sur blé.

 

Pouvez-vous me faire part de votre avis ?

Je vous remercie par avance pour votre aide.

 

 

RÉPONSE 2

L'expert Maïs (serait certain à 100% avec des infos complémentaires sur l’itinéraire technique, le sol, le climat)

 

Cela peut être beaucoup de choses:

  • Tassement du sol avec désorganisation des organes foliaires génés dans la croissance par une croute du sol

  • Problème de phytotoxicité d'herbicide ou du SONIDO (Il me semble que cette semence est traitée!) exagéré par le phénomène précédent et/ou une mauvaise vigueur de la plantule

  • Mauvaise qualité de semence

  • Affaiblissement de la croissance car les racines, très arborisées peuvent avoir été attaquées par des nématodes 

Ce que ce n'est pas:

  • un problème de phytotoxicité d'engrais 

  • Un problème de parasite 

  • Un problème de climat ou agronomique autre que les problèmes de compacité de sol précédemment cités 

  • Un problème de maladie (bien qu'une feuille paraisse nécrosée 

Pour être plus précis dans le diagnostic et approcher l'incidence sur le rendement, il faudrait savoir quel est le % de plantes atteintes, s'il y a des stades intermédiaires, comment sont les plantes en bonne santé 

 

Si ton collaborateur a des questions, il peut me joindre pour cet accident 

Amicalement,

RÉPONSE 1

L'expert Maïs (certain à 100%)

 

Bravo ! bien vu pour le diagnostic ; ton approche est bonne. Il est même possible que le traitement fait sur blé soit une sulfonylurée car, sur photo 2, la feuille « froissée », « ridée » de la plante de gauche fait penser à une difficulté de détoxification de la sulfo par le maïs et, au-delà des déformations spécifiques sulfo des plantes photographiées, sur Photo 1 , les « frisures » foliaires de la plante de droite, font penser au même produit.

Il est aussi possible qu’il s’agisse d’Hormone, (type MCPA ou MCPP ou une autre hormone anti dicot assez violente) j’y crois moins ! 

Dans tous les cas, sûr que le désherbage du blé est responsable de ces symptômes

Un conseil : Prendre les photos à hauteur du dégât, puis détail de dégât

A bientôt,

Cordialement

© 2016 site réalisé par Maïs Avenir